Qu'est-ce que le vin blanc aligoté ?

La définition de « Aligoté »


L’aligoté est un cépage blanc emblématique du vignoble de Bourgogne qui s’étend sur les départements du Rhône, de la Côte-d’Or, de l’Yonne et de la Saône-et-Loire. Découverte il y a de cela 04 siècles, cette variété de vigne diffère de par ses petites grappes ainsi que ses grains sphériques blancs orangés. En Bourgogne, le cépage aligoté occupe près de 1600 hectares, soit 6% du vignoble bourguignon. Il est principalement cultivé dans les régions viticoles de la Côte de Beaune, de l’Aube, de Chablis, de Mâcon, de la Côte chalonnaise et de la Côte de nuits donnant ainsi naissance à trois grandes familles : les Bourgogne Aligoté, les Bouzerons et les Crémant-de-Bourgogne. Le Bourgogne Aligoté, par exemple, est un vin haut de gamme qui possède le label AOC. Il présente plusieurs dénominations qui varient d’un viticulteur à un autre et selon les traits de caractère.

Les principales caractéristiques du vin blanc aligoté


Généralement, on utilise le cépage Aligoté B pour produire du vin blanc de haute qualité. Ce dernier se retrouve dans la catégorie des vins tranquilles ou vins de consommation du fait de sa saveur sèche agrémentée par son caractère léger, vigoureux, peu acide et rustique. L’aligoté présente une gamme d’arômes très fins et d’une grande fraîcheur formant ainsi un bouquet fruité aux senteurs inégalées (agrumes, acacia, citron, pomme verte, noisette…). Mélangé avec de la crème de cassis, son goût n’en sera que rehaussé. Il s’agit en effet du prestigieux apéritif connu de tous sous le nom de « Kir ». Le vin blanc aligoté, à l’image du Bourgogne Aligoté, se conserve entre 03 à 04 ans et se sert entre 9°C et 11°C. Les vins produits depuis les années 2000 sont classés parmi les très grands et les très bons millésimes. Actuellement, il existe encore des crus du millénaire datant des années 1950.